HABIB SLIM

(1938-2016)

 

Né en 1938 à Moknine dans le Sahel tunisien, Habib Slim suit ses études secondaires à Tunis, avant de poursuivre ses études universitaires à la faculté de droit de Toulouse de 1962 à 1965 où il a reçu les enseignements du professeur Pierre Vellas. Il obtient son doctorat d’Etat en droit international public à la faculté de droit de Tunis en 1978 après avoir soutenu une thèse sur Le Comité provisoire consultatif maghrébin.

Agrégé de droit public en 1982, il mène toute sa carrière universitaire au sein de la faculté de droit de Tunis, dont il sera le doyen pendant trois années (1990-1993). Il y a dirigé le département de science politique et y sera nommé professeur émérite.

Formé en Tunisie et en France, il a noué des attaches amicales, familiales et professionnelles des deux côtés de la Méditerranée.

Il serait difficile d’ancrer le parcours du professeur Habib Slim dans une seule catégorie tant sa carrière universitaire et extra-universitaire a été riche d’expériences variées et pluridisciplinaires. Bien que son parcours soit marqué par le droit international, il n’en a pas moins pratiqué et enseigné le droit public en général, et le droit constitutionnel en particulier en occupant à la fois les fonctions de doyen de la faculté de droit des sciences politiques de Tunis et en tant que membre du « jeune » Conseil Constitutionnel tunisien crée en 1990. Il sera également membre de plusieurs commissions nationales en Tunisie, dont la Commission nationale pour le droit humanitaire, le Comité Supérieur des droits de l’homme et des libertés publiques, et le Conseil consultatif national de la recherche en Tunisie. Il s’est également intéressé au commerce international, en tant qu’arbitre et consultant au Centre du commerce international (Genève). Il œuvra ainsi à la création du Centre de conciliation et d’arbitrage de Tunis. Enfin, il a été inscrit au Barreau de Tunis de 1971 à 1980 et a continué à pratiquer l’activité de conseil en tant que consultant en droit international public, droit de la mer et arbitrage international pour le cabinet d’avocats Lysias Partners.

Cette interdisciplinarité se retrouve, par ailleurs, dans l’hétérogénéité des sociétés savantes où il s’est impliqué : la Société française pour le droit international, l’Association tunisienne de science politique ou encore le Réseau francophone de droit international (RFDI).

Le professeur

Professeur de droit public, et de droit international public en particulier, il avait des sujets de prédilection : les droits de l’homme, le droit international humanitaire et bien évidemment le droit de la mer. Méditerranéen des deux rives, il a consacré nombre de ses travaux au droit de la mer et à la Méditerranée en particulier. Il a ainsi été, à partir de 2000, membre du conseil scientifique de l’INDEMER.

Il a particulièrement œuvré à la diffusion compréhension du droit international auprès de générations d’étudiants en Tunisie et dans toute la francophonie. Tout au long de sa carrière, il aura recherché l’enrichissement humain et intellectuel par la coopération scientifique et le rapprochement entre les praticiens et les étudiants des deux rives de la Méditerranée et bien au-delà. Il organisa notamment la journée d’études de la SFDI en Tunisie sur La métamorphose de la sécurité collective (2004) et participa activement aux activités du Réseau français du droit international (qu’il présida de 2007 à 2008). Son attachement à la diffusion de la matière du droit international public auprès des étudiants tunisiens l’a ainsi conduit à encourager et à encadrer des dizaines d’étudiants à participer au concours Charles-Rousseau de procès simulé en droit international, dont il organisa plusieurs éditions en Tunisie (1998, 2006 et 2008).

Il a enfin été invité dans de nombreuses universités durant sa carrière. Les étudiants francophones ont pu notamment suivre ses enseignements aux université de Toulouse, Nice, Avignon, Ottawa, et aux universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris XI (Sceaux).

Le représentant du gouvernement tunisien

En parallèle de ses activités universitaires, le Professeur Habib Slim a représenté la Tunisie à plusieurs conférences internationales majeures. Il a été le porte-parole de la Tunisie à la Troisième Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer, au sein de la (1973-1982). Entre 1974 et 1977, il a représenté la Tunisie à la Conférence diplomatique sur la réaffirmation et le développement du droit international humanitaire applicable dans les conflits armés. Enfin, il a participé à la Conférence mondiale sur les droits de l’homme de Vienne (14-25 juin 1993).

Il a également fait partie de l’équipe qui représenta les intérêts de la Tunisie devant la Cour internationale de Justice dans l’affaire du Plateau continental entre la Tunisie et la Jamahiriya arabe libyenne (1978-1982).

Professeur avant tout, pédagogue, ouvert aux dialogues interculturels, bienveillant et proche de ses étudiants, ses qualités de juriste et d’enseignant furent distingués par l’Etat monégasque en novembre 2005 et l’Université de Toulouse qui lui ont décerné, respectivement, le titre de Chevalier de l’Ordre de Saint Charles et de docteur honoris causa en mars 2006.

Habib Slim s’est éteint le 12 juillet 2016 des suites d’une longue maladie.

 

Affef BEN MANSOUR

Docteur en droit
Avocat au Barreau de Paris

 

 

Sources : Ombres et Lumières du droit international, Mélanges en l’honneur du Professeur Habib Slim, S. Doumbé-Billé, J.-M. Thouvenin (coord.), Paris, Pedone, 2016, 516 p. 

 

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

 

Ouvrages

Dir. avec D. Dormoy, Réfugiés, immigration clandestine et centres de rétention des immigrés clandestins en droit international, Bruylant, Bruxelles, 2008, 232 p.

 

Articles

« La Protection de l’emblème de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge et la répression des abus », in Revue internationale de la Croix-Rouge, n° 779, sept.-oct. 1989, pp. 436-455

« Le co-développement, nouveau modèle de coopération euro-maghrébine », in A. Vasconcelos (dir.), Européens et Maghrébins, Une Solidarité Obligée, Paris, Karthala, 1993, pp. 113-136

« Présentation de la Constitution tunisienne du 1er juin 1959 », in E. Canal-Forgues (dir.), Recueil des Constitutions des pays arabes, Centre d’études des droits des pays arabes, Université Saint-Joseph / Beyrouth, Bruxelles, Bruylant, 2000, pp. 463-472

« La sécurité́ collective et la mise en œuvre du droit international humanitaire », in S. Baldini, G. Ravasi (dir.), Humanitarian Action and State Sovereignty : International Congress on the Occasion of its XXXth Anniversary, San Remo, 31 août-2 sept. 2000, IIDH, Milan, Nagard, 2003, pp. 75-88

« Le droit applicable au fond du litige et qui s’impose à l’arbitre : les règles choisies par les parties et les usages du commerce », in La revue libanaise de l’arbitrage arabe et international, 2001, pp. 24-27

« Questions de délimitation des zones maritimes en Méditerranée », in Seminar on the Law of the Sea, Panel on the Legal Aspects of Maritime Boundaries, 28 septembre 2001, Actes du séminaire, Institut Hydrographique de la Marine, Gênes, 2002, pp. 25-34

« Les aires spécialement protégées en Méditerranée », INDEMER, Actes du colloque de Monaco Les zones maritimes en Méditerranée, 4-6 octobre 2001, Revue de l’INDEMER, n° 6, Paris, Pedone, 2003, pp. 121-139

« La mer territoriale », in INDEMER, Le processus de délimitation maritime, étude d’un cas fictif, Actes du colloque de Monaco, 27-29 mars 2003, Paris, Pedone, 2004, pp. 69-76

« L’aire spécialement protégée en Méditerranée (ASPIM) : outil de légitimation de la formation d’une norme coutumière régionale en Méditerranée ? », in Vers une gouvernance de la Méditerranée au-delà des mers territoriales ?, Union Mondiale de la Nature, Centre pour la coopération en Méditerranée, Atelier de Malaga, 15-16/03/2004, Bulletin de l’IUCM, 2004

« Les moyens de mise œuvre du droit international humanitaire et le rôle des organisations non gouvernementales », in Institut International de Droit Humanitaire, Les moyens de mise en œuvre du droit international humanitaire, Table-Ronde de San Remo, 2-4/09/2004, Bulletin de l’IIDH, San Remo, 2004.

« Observations sur la loi tunisienne du 27 juin 2005 relative à la zone économique exclusive », Annuaire du droit de la mer, vol. 10, 2005, pp. 223-235

« La Charte et la sécurité collective : de San Francisco à Bagdad », in SFDI, Les métamorphoses de la sécurité collective : droit, pratique et enjeux stratégiques, Actes des journées franco-tunisiennes de Hammamet (24-25 septembre 2004), Paris, Pedone, 2005, pp. 13-32 (article mis en ligne avec l’aimable autorisation des Editions A. Pedone)

« Article 12, paragraphe 2 », in J.-P. Cot, A. Pellet et M. Forteau (dir.), La Charte des Nations Unies, Commentaire Article par Article, Paris, Economica, 3ème éd., 2005, pp. 690-697 (article mis en ligne avec l’aimable autorisation des Editions Economica)

« Aspects juridiques, scientifiques et économiques de la zone en deçà des 200 miles : plateau Continental et zone économique exclusive », in Le plateau continental dans ses rapports avec la zone économique exclusive, Actes du colloque de Meknès, 28-29 janvier 2005, Paris, Pedone, 2006, pp. 51-70

« Quelle interaction entre l’article 3 commun aux Conventions de Genève, le Deuxième Protocole additionnel et le droit international des droits de l’homme dans des situations de conflit armé non international ? », in G. Ravasi, G. L. Beruto (dir.), International Humanitarian Law and Other Legal Regimes : Interplay in situations of Violence : Challenges and Prospects, Proceedings, IIDH et Dragan European Foundation, 2005, pp. 54-62

« Les pavillons de complaisance », in Le Pavillon, Colloque international de l’Institut du droit économique de la mer, 2-3 mars 2007, Institut océanographique de Paris, Paris, Pedone, 2008, pp. 81-104

« Vers une meilleure gouvernance de la Méditerranée occidentale au-delà des mers territoriales », Annuaire du droit de la mer, t. XIII, 2008, pp. 451-461

« Le passage et le droit humanitaire », in Le Passage, Colloque international de l’Institut du droit économique de la mer, 6-7 février 2009, Monaco, Paris, Pedone, 2010, pp. 111-120

« La Tunisie et la délimitation de ses zones maritimes : situation actuelle et perspectives », in F. Moussa et S. Laghmani (dir.), La Mer Méditerranée entre territorialisation et coopération, actes du colloque organisé par la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis du 18 au 20 février 2010, Tunis, Université de Carthage, 2013, pp. 229-254

« Observations préliminaires sur la Résolution 1973 et sur la mise en œuvre de la responsabilité de protéger par le Conseil de sécurité », in L’homme dans la société internationale. Mélanges en hommage au Professeur Paul Tavernier, Bruxelles, Bruylant, 2013, pp. 375-385

« La Charte des Nations Unies, constitution de la Communauté mondiale ? », in Le pouvoir, mythes et réalité, Mélanges en hommage à Henry Roussillon, Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2014, pp. 667-686

 

Hommage 

Ombres et Lumières du droit international, Mélanges en l’honneur du Professeur Habib Slim, Stéphane Doumbé-Billé, Jean-Marc Thouvenin (coord.), Pedone, Paris, 2016, 516 p.