Le Réseau des « Jeunes chercheurs » de la SFDI regroupe les membres étudiants (master et doctorat) intéressés directement par le droit international. Il est administré par le Bureau des jeunes chercheurs.

Pour participer aux activités du Réseau, il suffit seulement de nous le faire savoir, nous vous intégrerons dans nos futurs envois ! Vous pouvez nous joindre par mail : jeunes.chercheurs@sfdi.org, ou sur notre page Facebook.

N’hésitez pas à consulter la présentation de ses activités et en particulier les lettres du réseau et les demi-journées d’étude. Vous pouvez aussi consulter les publications et la page Facebook du Réseau.

Le Réseau est géré par un Bureau normalement composé de trois personnes élues par les membres du Réseau lors de l’Assemblée générale.

Les membres du Bureau s’engagent à entretenir le réseau, à rédiger chaque mois la Lettre du réseau, à assurer la représentation des jeunes chercheurs auprès du Conseil de la SFDI et d’une manière générale à être moteurs dans le développement des activités de la Section.

Pour ce faire, le Bureau est joignable par mail : jeunes.chercheurs@sfdi.org

Retrouvez-nous également sur la page Facebook du réseau !

Composition du bureau depuis le 31 mai 2018 :

  • Olga Bodnarchuk, doctorante à l’Université d’Aix-Marseille. Sa thèse porte sur «  L’application sélective des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme par les cours constitutionnelles et suprêmes », sous la direction du professeur Patrick GAIA.
  • Alexandre Hermet, doctorant à l’IHEI (Université Panthéon-Assas), et ATER à l’Université Paris-Nanterre. Sa thèse porte sur « La convergence des pratiques conventionnelles internationales – étude du rôle des traités dans la formation de la coutume », sous la direction du professeur Carlo Santulli.
  • Antoine Jamet, doctorant contractuel à l’Université Paris-Saclay. Sa thèse traite de « La responsabilité des organisations internationales envers les personnes privées tierces », sous la direction du professeur Patrick Jacob et du Professeur Rafaëlle Maison.

Le Réseau des jeunes chercheurs s’appelait initialement la Section des jeunes chercheurs. Initiée par Jean-Pierre Cot, alors président de la SFDI, cette Section des jeunes chercheurs a été créée pour permettre aux doctorants et aux docteurs ayant juste terminé leurs thèse de se rencontrer et de participer activement aux travaux de la SFDI, en intégrant notamment les ateliers des colloques annuels de la SFDI.

La Section a été officialisée lors du colloque SFDI de Grenoble en 2005, puis est née en 2006 lors du colloque de Rennes. Les premiers ateliers dans lesquels les « jeunes chercheurs » ont été impliqués furent mis en place à l’occasion des  journées d’étude de Nice Sofia-Antipolis de la Société Française pour le Droit International et de la Deutsche Gesellschaft für Völkerrecht qui se sont tenues à l’Université de Nice Sofia-Antipolis les 3 et 4 novembre 2006, puis lors du colloque de Nanterre et des journées franco-allemandes en 2007.

Les premiers membres du Bureau (2006-2007) ont ainsi été

– Anne-Laure Chaumette, désormais Maître de conférence à l’Université Paris Nanterre (CEDIN), et

– David Nanopoulos, désormais Juriste à la Division de la codification du Bureau des affaires juridiques des Nations Unies.

Ils ont été suivis par trois membres, qui ont pris la suite en 2007 :

  • Jacobo Rios (2007-2010)
  • Noémie Simonel
  • et Danilo Comba
  • Xavier Aurey (2011-2013)
  • Caroline Breton (2011-2014)
  • Raphaël Maurel (2012-2016)
  • Michel Tabbal (2012-2016)
  • Isis Ramirez-Godelier (2014-2018)

 

Bureau des jeunes chercheurs

Le Bureau des jeunes chercheurs 2016-2018

Si l’adhésion à la SFDI n’est pas nécessaire pour participer aux activités du Réseau, cette adhésion permet aux jeunes internationalistes de bénéficier de certains avantages :

– la participation aux manifestations organisées par la Société, notamment les colloques et les journées d’études,

– la réception de la Lettre d’information de la Société,

– et, moyennant une souscription réduite, les actes des colloques et des journées d’études annuels organisés par la Société.

Selon l’article 3 c) des Statuts de la SFDI, « peut devenir membre étudiant toute personne régulièrement inscrite en cette qualité dans une Université ou un établissement assimilé et qui est agréée par le Conseil. La candidature est parrainée par un membre actif de l’Association ».

Ainsi, pour devenir membre étudiant de la SFDI, en vertu e l’article 3 c) des Statuts, il est demandé à tout candidat intéressé d’être étudiant et parrainé par un Professeur membre de la Société. Après envoi d’un mail au [Secrétaire général de la Société], récapitulant les principales informations relatives à son statut (Sujet de thèse si doctorant, Direction, Université, Laboratoire de recherche et Nom du parrain), il lui faut attendre la décision du Conseil de la SFDI. En cas de vote favorable à la demande, un mail de retour lui signifiera son adhésion et il pourra ensuite se mettre en relation avec la Section des Jeunes chercheurs.

 

Demi-journée d'étude à Paris II, 2014

Demi-journée « Développement et Droits de l’Homme » organisée à l’Université Paris II sous la présidence de M. le Professeur Emmanuel Decaux.