rencontre-strasbourgRencontre de Strasbourg

england English translation

Les 27 et 28 mai 2015 au Conseil de l’Europe – Strasbourg

La rencontre mondiale des sociétés pour le droit international , dont la Société française pour le droit international a pris l’initiative, a pour objectif de rapprocher les sociétés savantes nationales et régionales dont le but est la défense et l’étude du droit international, en permettant l’établissement d’un cadre de réflexion autour de leur rôle , des moyens à mettre en œuvre afin de renforcer leur coopération, ainsi que des attentes que peuvent avoir les acteurs de la vie internationale à leur égard

Programme (PDF)

1 ère demi-journée – Le 27 mai 2015 de 14h à 18h15

Rôle et fonctions des sociétés de droit international

14h-14h20 Allocutions de bienvenue

  • Nawel Rafik-Elmrini Adjointe au Maire de Strasbourg
  • Philippe Boillat, Directeur général des droits de l’homme et de l’Etat de droit au Conseil de l’Europe
  • Jean-Paul Costa, Président de l’Institut international des Droits de l’homme, ancien Président de la Cour européenne des Droits de l’homme
  • François Alabrune, Directeur des Affaires juridiques du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international

14h20-14h30 Propos introductif

  • Alain Pellet, Professeur émérite de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Président de la Société française pour le droit international

14h30-16h10 Objectifs et moyens d’action

Présidence : Rein Müllerson, Président de l’Académie de Droit de l’Université de Tallin, Professeur au King’s College de Londres, Président de l’Institut de Droit International

Panel :

  • Awn S. Al-Khasawneh, ancien Premier ministre du Royaume de Jordanie, ancien Juge et Vice-président de la Cour internationale de Justice, Président d’honneur de la Branche jordanienne de l’International Law Association
  • Laurence Boisson de Chazournes, Professeure à l’Université de Genève, ancienne Présidente de La Société européenne de droit international et membre de son comité exécutif.
  • Olivier Delas, Professeur à l’Université de Laval, Président de la Société québécoise de droit international
  • Surakiart Sathirathai, ancien Vice-Premier Ministre de Thaïlande, Président de la Société asiatique de Droit international
  • Chantal Thomas, Professeure à la Cornell Law School, Vice-Présidente de la Société américaine pour le Droit international
  • Sébastien Touzé, Professeur à l’Université Paris II Panthéon-Assas, Secrétaire général de la Société française pour le droit international
  • Hanqin Xue, juge à la Cour Internationale de Justice, ancienne Vice-présidente de la Société chinoise de droit International

16h30-18h15 Perspectives de coopération entre Sociétés

Présidence Ruth Wedgwood, Professeure à la Johns Hopkins University, Présidente de l’international Law Association

Panel :

  • Théodore Christakis, Professeur à l’Université Grenoble-Alpes, Trésorier de la Société française pour le droit international
  • Yves Daudet, Professeur émérite de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Secrétaire général de l’Académie de droit international de La Haye
  • Maria Laura Forlati, ancienne Professeure à l’Université de Padoue, Présidente de la Société italienne de droit international
  • Catherine Kessedjian, Professeure à l’Université Paris II Panthéon-Assas, Présidente de la branche française de l’International Law Association
  • Marcelo Kohen, Professeur à l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement (Genève), Directeur général de la Société Latino-Américaine de droit international
  • Makane Moïse Mbengue, Professeur associé à l’Université de Genève, Secrétaire général adjoint chargé des affaires internationales de la Société africaine de droit international
  • Shunji Yanai, Membre et ancien Président du Tribunal international du droit de la mer, Président de la branche japonaise de l’International Law Association

2 nde demi-journée – Le 28 mai 2015 de 9h à 12h30

Les sociétés pour le droit international et les acteurs publics/privés

9h00-10h30 Les sociétés pour le droit international et les acteurs publics

Présidence : Ronny Abraham, Président de la Cour Internationale de Justice

Panel :

  • Olufemi Elias, Conseiller juridique de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques
  • Kirill Gevorgian, Juge à la Cour internationale de Justice
  • Ricardo Gosalbo Bono, Directeur des relations extérieures au Service juridique du Conseil de l’Union européenne, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles
  • Iulia Motoc, Juge à la Cour européenne des droits de l’homme
  • Andreas Paulus, Juge à la Cour constitutionnelle allemande, Professeur à l’Université Georg-August (Göttingen)
  • Marc Perrin de Brichambaut, Juge à la Cour Pénale Internationale
  • Paul Rietjens, Directeur général des affaires juridiques au Service Public Fédéral des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et de la Coopération au Développement
  • Hugo H. Siblesz, Secrétaire général de la Cour Permanente d’Arbitrage, ancien ambassadeur des Pays-Bas

11h00-12h30 Les sociétés pour le droit international et les acteurs privés

Présidence : Bogdan Aurescu, Ministre des affaires étrangères de Roumanie, Président de la Branche roumaine de l’International Law Association

Panel :

  • Geneviève Bastid-Burdeau, Professeure à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Vice-Présidente de la Société française pour le droit international
  • Antoine Bernard, Directeur général du Secrétariat international de la Fédération internationale des Droits de l’Homme
  • Diego P. Fernández Arroyo, Professeur à l’École de droit de Sciences Po Paris, Co-directeur de la conférence latino-américaine d’arbitrage, Secrétaire Général de l’Académie de droit international de droit comparé
  • Beat Hess, ancien Directeur juridique du Groupe, membre du Comité exécutif, Groupe Royal Dutch Shell
  • Michel Pitron, Avocat associé, Gide, Loyrette, Nouel
  • Paul Reichler, Avocat associé, co-Directeur du Département contentieux international et arbitrage
  • Foley Hoag Yves Sandoz, Membre honoraire du Comité international de la Croix-Rouge et ancien directeur de la doctrine et du droit, CICR

SOCIÉTÉS REPRÉSENTÉES

Institut de Droit international – International Law Association – Club de droit international – Académie de droit international de La Haye

AFRIQUE (Association africaine pour le droit international) (Société africaine pour le droit international – AMÉRIQUE LATINE (Société latino-américaine pour le droit international) (Instituto Hispano Luso Americano de Derecho Internaciona) (Conférence latino-américaine d’arbitrage) – ASIE (Asian Society of International Law) – EUROPE (Société européenne de droit international)

ALBANIE (Branche albanaise de l’ILA) – ALLEMAGNE (Deutsche Gesellschaft für internationales Recht) – ARGENTINE (Argentine Society for International Law) – AUSTRALIE (Australian and New Zealand Society of International Law) – BELGIQUE (Société belge pour le droit international) – BRÉSIL (Branche brésilienne de l’ILA) BULGARIE (Bulgarian Association of International Law / Branche bulgare de l’ILA) – CANADA (Conseil canadien de droit international) – CHILI (Société chilienne de droit international) – CHINE (Chinese Society of International law) – COLOMBIE (Academia Colombiana de Derecho Internacional) – ESPAGNE (Asociación Española de Profesores de Derecho Internacional y Relaciones Internacionales) – ETATS-UNIS (American Society of International Law) (American Association of Private International Law) – FRANCE (Société française pour le droit international) (Branche française de l’ILA) – GRÈCE (Société hellénique de droit international) (Branche hellénique de l’ILA) – INDE (Indian Society of International Law) – ITALIE (Società Italiana di Diritto Internazionale) – JAPON (Société japonaise pour le droit international) (Branche japonaise de l’Asian Society of International Law) – (JORDANIE (Branche jordanienne de l’ILA) : LIBAN (Société libanaise de droit international) – PORTUGAL (Sociedade Portuguesa de Direito Internacional) – QUÉBEC (Société québécoise de droit international) – RÉPUBLIQUE TCHÈQUE (Société tchèque pour le droit international) (Branche tchèque de l’ILA) – ROUMANIE (Branche roumaine de l’ILA) – ROYAUME-UNI: (British Institute of International and Comparative Law) – SERBIE (Société serbe pour le droit international) – SLOVAQUIE (Slovak Society of International Law) – SLOVENIE (Slovene Society for International Law) – SUISSE (Société suisse pour le droit international) -TUNISIE (Association de droit international et de droit constitutionnel comparé) – TURQUIE (Branche turque de l’ILA)

Liste des participants (incluant les participants individuels)

REMARKS BY DR. DANILO TÜRK

Dear friends,

We are meeting under an interesting title, not often discussed: « Role and Functions of the Societies for International Law ». The title suggests reflection about past experience, the achievements so far and about the expectations regarding the frontiers of international law in the future. Thinking about the past one can conclude that there is much to be proud of. The societies for international law have made significant contributions to development of international law of the past decades, a development that can best be described as “exuberant” […]

[Lire la suite – PDF]

LE MOT DU PRÉSIDENT – ALAIN PELLET

La Société française pour le Droit international a pris l’initiative d’organiser une Rencontre des sociétés nationales et régionales pour le droit international – y compris les branches nationales de l’International Law Association qui, dans de nombreux pays, tiennent lieu de sociétés nationales. Cette Rencontre aura lieu à Strasbourg les 27 et 28 mai prochain dans les locaux du Conseil de l’Europe. Pourquoi une telle initiative ? D’abord parce que c’est une première, même si l’on peut mentionner quelques précédents […]

[Lire la suite – PDF]

INTERVENTION DE HUGO H. SIBLESZ

Il nous a été demandé d’aborder le thème des relations que nos institutions respectives, en leur qualité d’« acteurs » du droit international public, entretiennent avec les sociétés de droit international. Comme on nous a également imposé une limite de temps sévère pour les interventions, je m’en tiendrais, pour lancer le débat, à décrire deux exemples qui à mon sens illustrent parfaitement les bienfaits d’une coopération étroite entre les sociétés de droit et les acteurs du droit international public […]

[Lire la suite – PDF]